Document sans nom
 l Accueil l  Vos questions  l  Les syndicats  l  Les publications  l Communiqués l Agenda l Qui sommes nous l Prud'hommes  l AFOC l Liens utiles l  Contact l 
  adhérez 



Comité Départemental 29/11/2017

Qui sommes nous

QUI SOMMES NOUS ?

Qu'est-ce que FO ?
Au plan national

Des femmes et des hommes libres dans une organisation indépendante, ensemble pour acquérir une force leur permettant de défendre leurs droits, d’en obtenir de nouveaux, de se faire respecter.
15 000 implantations syndicales réparties sur tout le territoire (métropole et DOM TOM avec 103 Unions Départementales), dans tous les secteurs d’activité avec 33 Fédérations nationales et regroupés au sein de la Confédération Force Ouvrière.

Un rôle: Regrouper les salariés (actifs, chômeurs et retraités) au-delà de leurs choix politiques, religieux ou philosophiques pour représenter leurs intérêts communs.

Les statuts de l’organisation constituent la charte commune, délibérément choisis, ces statuts sont consultables en lignes sur : www.force-ouvriere.fr

Les mots-clefs: Liberté, Démocratie, Indépendance.

Une conviction: Le syndicat n’a pas vocation au pouvoir, son rôle est d’être un contrepoids à tout pouvoir.

Des outils: Le contrat, l’action, les revendications.

Au plan européen et mondial, Force Ouvrière est membre de la Confédération Syndicale Internationale (CSI) et de la Confédération Européenne des Syndicats Libres (CES). FO participe aux travaux du Comité syndical consultatif auprès de l'OCDE(TUAC). Elle est également impliquée dans les "Activités pour les travailleurs" de l'Organisation Internationale du Travail (OIT) à Genève.

Quelle est l'histoire de Force Ouvrière ?

Née en 1895 sous l’appellation CGT, la CGT-FO est apparue sous ce sigle en 1948 à l’initiative de militant(e) s refusant l’emprise du parti communiste sur la CGT.
Depuis ses origines, le principe et la pratique de l’indépendance syndicale sont au cœur de son comportement, de ses analyses, de son rôle. Cette indépendance vaut à l’égard des partis politiques, des gouvernements, de l’État, du patronat et des églises.
Ainsi, par principe Force Ouvrière ne prend pas position à l’occasion des consultations politiques électorales à tous les niveaux. L’exception, conforme aux statuts confédéraux, a eu lieu en 1969, à l’occasion d’un référendum parce que FO avait considéré que la mise en place d’un sénat économique et social conduirait au corporatisme et à l’intégration du mouvement syndical, deux éléments contraires à l’indépendance.
À l’origine, au plan syndical, de la création de nombreuses structures de protection sociale collective (UNEDIC - Retraites complémentaires notamment), la CGT-Force Ouvrière, communément appelée Force Ouvrière a toujours considéré que la pratique contractuelle était un outil important pour construire et développer des droits collectifs à tous les niveaux (interprofessionnel - branches d’activité - entreprises).
En ce sens, Force Ouvrière a toujours combattu le 'tout État' comme le 'tout marché'.
Fondamentalement attachée aux valeurs républicaines (Liberté - Égalité - Fraternité - Laïcité), elle défend le service public et la Sécurité sociale comme des structures assurant des droits égaux aux citoyens.
Cela explique le combat mené en 1995 contre l’étatisation de la Sécurité sociale ou les conflits avec le patronat sur la refondation sociale, c’est-à-dire la livraison au marché de toutes les structures collectives et solidaires.
Ligne de conduite de Force Ouvrière depuis 1895, l’indépendance syndicale est aussi ce qui assure son avenir en tant que valeur fondamentale. En témoigne en France ou ailleurs ceux qui s’y réfèrent ou tentent de s’y référer.
Pour en savoir plus, consultez le site www.force-ouvriere.fr :

Force Ouvrière à Paris

À Paris, comme dans tous les départements, les syndicats FO de toutes les branches professionnelles, autrement dit de tous les métiers, sont rassemblés au sein de l’Union Départementale des Syndicats CGT Force Ouvrière de Paris (UD FO 75).

L’UD FO 75 s’inscrit pleinement dans les principes définis ci-dessus. Son action consiste donc à les décliner au plan départemental.

Ainsi, l’UD FO 75 assume la représentation des salariés dans tous les organismes départementaux qui sont communs à l’ensemble des salariés 
                     
  • Caisse primaire de Sécurité sociale
  • Caisse d’allocations familiales
  • Assedic
  • Conseil des Prud’hommes
  • Organismes de la formation professionnelle
  • Etc.

L’UD assure par ailleurs l’accueil des salariés qui souhaitent adhérer à FO et les met en relation avec les syndicats FO de leur branche professionnelle. L’UD met également à la disposition des adhérents et des salariés, naturellement dans des conditions différentes, un certains nombre de services (juridique, consommateurs, etc.)

Une autre des tâches qui incombent à l’UD consiste en l’organisation des actions et manifestations dans la capitale. Elle relaie également les actions syndicales dont la Confédération prend l’initiative au plan national.

 

Mentions légales