Determination et résistance !  Depuis plusieurs jours les médias annonçaient que la mobilisation n’était pas là et que les cortèges seraient maigres le 9 octobre 2018, relayant d’ailleurs ce que le gouvernement annonçait lui-même.


Depuis plusieurs jours les médias annonçaient que la mobilisation n’était pas là et que les cortèges seraient maigres le 9 octobre 2018, relayant d’ailleurs ce que le gouvernement annonçait lui-même.

Seulement voilà des dizaines de milliers de manifestants décidaient de traverser la rue ce jour-là pour démontrer qu’ils n’accepteraient pas de voir les 42 régimes de retraites disparaitre, qu’ils n’accepteraient pas que l’assurance chômage soit une nouvelle fois mise à mal, que les services publics soient privatisés, que 120 000 postes de fonctionnaires disparaissent, que les salaires et les retraites n’évoluent pas et qu’au contraire ils diminuent considérablement…. Que les conditions de travail partout se dégradent et que la représentation du personnel soit laminée par la mise en place des CSE.

Décidément, OUI les salariés, les retraités et les chômeurs ont compris que cette journée du 9 octobre 2018 était un véritable point d’ancrage pour aller plus loin dans la nécessaire lutte à conduire contre la volonté du gouvernement d’imposer un système universel à points se substituant aux 42 régimes de retraites faisant baisser considérablement le niveau des retraites avec tout d’abord la fusion de l’AGIRC et de l’ARCO qui entraînera pour le secteur privé une baisse immédiate des retraites et pensions du régime général.

Les 50 000 manifestants à Paris dont des milliers de FO ont fait savoir entre Montparnasse et place d’Italie qu’ils n’accepteront pas le système universel de ce gouvernement et qu’ils résisteront pour conserver les 42 régimes.

Une nouvelle fois, les provocations et les violences ont été présentes – montées par qui ? Au profit de qui ? Une nouvelle fois les militants arrosés par les gaz lacrymogènes, les bouteilles et les projectiles de toute nature ont su résister. Ces militants de FO et de la CGT assurant la sécurité du cortège ont su faire preuve d’un grand sang froid malgré les charges de la Police et des « ninjas ». Qu’ils en soient remerciés. Quelques-uns d’entre eux ont d’ailleurs été blessés. C’est scandaleux car ce sont des salariés comme tous ceux qui manifestaient.

Les Confédérations et organisation nationales vont se rencontrer. Les URIF se rencontreront le mardi 16 octobre 2018 au siège de l’URIF FO.

Chacun sera bien évidement tenu au courant.

Dans l’attente, le bureau de l’URIF FO tient à féliciter et à remercier les milliers de camarades FO qui se sont rassemblés derrière les banderoles et ballons des 8 unions départementales de l’Ile-de-France et des Fédérations.

Bon courage à tous – Tous ensemble nous allons continuer à résister.

Paris, le 10 octobre 2018


Lire ou télécharger ce communiqué au format PDF

retour au site