Encore une !  BFM Business vient d’annoncer la privatisation d’ADP et la cession totale par l’État des 50,6% du capital détenu.


BFM Business vient d’annoncer la privatisation d’ADP et la cession totale par l’État des 50,6% du capital détenu.

Aucun démenti du gouvernement, ce qui conduit le syndicat FO d’ADP à annoncer que la question de la grève et du blocage des aéroports parisiens se pose aujourd’hui comme cela a été le cas en 2005.

Dans l’attente de ce démenti, le syndicat FO appelle le personnel à faire grève et à manifester le 22 mars 2018.

L’URIF FO comprend et s’engage avec les salariés d’ADP pour lutter contre la privatisation de cette entreprise publique après les annonces faites concernant la SNCF et qui se trouvent ou se trouveront posées dans d’autres entreprises publiques comme la RATP ou les Industries électriques et gazières.

L’URIF FO, en total accord avec les revendications qui consistent à dire NON à la privatisation d’ADP et OUI à la défense du statut particulier des personnels d’ADP et OUI à la défense des missions du service public, des emplois publics, se félicite de ce nouvel appel à la manifestation du 22 mars et à ses suites.

Les salariés d’ADP peuvent compter sur l’URIF FO pour les soutenir dans leurs revendications et leurs actions.




Paris, le 8 mars 2018



Lire ou télécharger ce communiqué au format PDF

retour au site