Un soutien actif à FO Air France.  L’URIF FO participait activement à la grève et au rassemblement de la très grande majorité des syndicats d’Air France, le 22 février 2018.


L’URIF FO participait activement à la grève et au rassemblement de la très grande majorité des syndicats d’Air France, le 22 février 2018.

En s’opposant à l’accord NAO 2018, les syndicats revendiquaient, en tenant compte de l’inflation entre 2012 et 2018, une augmentation des salaires de 6% qui s’oppose à l’aumône de la NAO.

Le syndicat FO qui revendiquait l’ouverture de nouvelles négociations, considérait également que le rapport de forces était nécessaire pour obtenir satisfaction.

Aujourd’hui, l’intersyndicale d’Air France, qui ne comprend pas la CFDT et la CFE-CGC, appelle à poursuivre la lutte pour obtenir satisfaction. Malgré le succès de la mobilisation du 22 février, la direction reste sourde aux revendications.

C’est pourquoi, l’intersyndicale appelle à une nouvelle journée d’action, le 23 mars 2018 qui se concrétisera par une grève.

L’URIF FO qui soutient toutes les actions qui se mènent et se développent contre une politique qui remet en cause tous les acquis sociaux et les statuts des entreprises publiques, appelle ses structures à soutenir l’action de grève et de manifestation du 23 mars à Air France.

Elle soutient son syndicat FO d’Air France comme elle l’a fait le 22 février.





Paris, le 8 mars 2018



Lire ou télécharger ce communiqué au format PDF

retour au site