Les choses sont claires et nettes  Pour l'UD FO 75, les choses sont claires et nettes : les raisons des conséquences surréalistes de « l'épisode neigeux », entraînant chaos et souffrance pour des milliers de personnes se résument en une seule phrase : Ce sont les attaques menées depuis des


Pour l'UD FO 75, les choses sont claires et nettes : les raisons des conséquences surréalistes de « l'épisode neigeux », entraînant chaos et souffrance pour des milliers de personnes se résument en une seule phrase : Ce sont les attaques menées depuis des années contre le service public.

Réductions drastiques de personnels, manque de moyens, manque de reconnaissance pour les agents qui survivent avec une paye misérable et qu'on attaque encore plus aujourd'hui : voilà pourquoi un phénomène météorologique banal se transforme en catastrophe.

C'est pourquoi l'UD FO 75 réaffirme son combat intangible pour le service public, contre les privatisations, pour la défense des personnels et pour la défense de la République.

L’UD FO 75 s’est engagée délibérément dans toutes les actions conduites par les personnels des EHPAD en soutenant un personnel exploité, mal payé qui est en sous-effectif pour prendre en charge les plus déshérités : nos anciens.

L’UD FO 75 s’était aussi engagée auprès des Cheminots et des personnels de Carrefour qui, par soucis de ne gêner personne dans cette période difficile à traverser, ont décidé d’annuler les deux manifestations prévues le 8 février 2018.

L’UD FO 75 a été présente aux côtés des enseignants, des lycéens et des étudiants qui en manifestant démontraient leur volonté de ne pas laisser détricoter le bac et s’opposaient à la sélection pour entrer en université.

L’UD FO 75 appuiera de toutes ses forces le 22 mars pour relayer et soutenir tous les personnels des fonctions publiques qui feront grève et manifesteront pour dire NON à des contre-réformes destructrices et qui auront un impact négatif pour tous les Français.

Menons l’offensive, par la grève et la manifestation, pour des services publics renforcés, pour la renationalisation de ceux qui ont été privatisés.


Paris, le 12 février 2018


Lire ou télécharger ce communiqué au format PDF

retour au site