Toujours là !  L’URIF FO avait une nouvelle fois appelé à s’opposer, en exigeant leur retrait, aux ordonnances qui détruisent le code du travail.


L’URIF FO avait une nouvelle fois appelé à s’opposer, en exigeant leur retrait, aux ordonnances qui détruisent le code du travail.
En appelant à soutenir les appels à la grève et en mobilisant pour réussir la manifestation, ce sont plusieurs milliers de camarades FO, de tous les secteurs, qui ont contribué à réussir une belle manifestation regroupant à Paris 40 000 personnes.

Il est clair que pour l’URIF FO nous continuons à dire qu’il nous faut passer à une autre étape de mobilisation. Nous continuons à penser que seules les assemblées générales conduites avec les organisations qui luttent contre cette politique ultra libérale, permettront d’ancrer les grèves dans chacune des entreprises, des écoles, des collèges, des lycées, des universités…préparant ainsi un mouvement d’une immense ampleur permettant de bloquer l’économie.

Il faut travailler à la réussite de cette proposition tout en poursuivant sur la voie de nos revendications avec les URIF CGT – FSU – SOLIDAIRES et les organisations de jeunesse UNEF – FIDL et UNL.

Notre combat et nos assemblées générales doivent continuer à intégrer notre volonté d’obtenir l’abrogation de la loi El Khomri et le retrait des ordonnances dans le même temps où nous intégrons dans nos revendications la nécessité de lutter contre une contre-réforme sur l’apprentissage qui intègrerait qu’il serait au service du patronat, que les jeunes seraient mis dans le « circuit » de plus en plus tôt, que les lycées professionnels devraient disparaitre.

Dans le même temps où l’on nous annonce tous les jours que la « courbe du chômage va s’inverser », nous constatons qu’il n’en est rien dans le même temps où là aussi une contre-réforme de l’assurance chômage conduira à moins de droits et d’indemnités pour tous venant s’ajouter aux dispositions désastreuses voulues par les ordonnances et qui détruisent les indemnités de licenciement « négociées » dans les conseils de prud’hommes.

S’ajoutant à tout cela, les annonces du Président de la République et du gouvernement confirment bien leur volonté d’aller au plus vite dans la contre-réforme des retraites en accélérant « leurs fameuses concertations » conduisant à mettre à plat tous les régimes, en supprimant les régimes spéciaux et le code des pensions civiles et militaires pour mettre en place la retraite par points, chère à la CFDT depuis des années.

C’est casser, à terme la retraite par répartition et c’est s’attaquer au pouvoir d’achat des retraités qu’ils soient d’ailleurs du secteur public ou du privé.

4 Contre-réformes engagées – 4 fois NON pour l’URIF FO !

Si nous nous engageons dans la voie de la mobilisation, de la grève par le biais des assemblées générales, nous travaillons également sur la nécessité d’organiser une action médiatique.

Alors, Camarades, tous ensemble résistons à cette politique libérale. Préparons-nous à ces nouvelles actions pour résister …. Et gagner !

Merci à tous de poursuivre le combat.


Paris, le 17 novembre 2017


Lire ou télécharger ce communiqué au format PDF

retour au site