El Khomri, ordonnances : Même régression sociale !  120 000 postes qui disparaissent – jour de carence rétabli –
Gel du point d’indice : MÊME RÉGRESSION SOCIALE


L’URIF FO apporte son soutien actif aux fonctionnaires FO qui sont engagés dans la grève et les manifestations, le 10 octobre 2017.

Ce soutien actif se concrétise par un appel en direction de tous les syndicats du secteur privé à qui l’URIF FO demande qu’ils se mobilisent pour envoyer des délégations de militants qui démontreront ainsi l’unité d’analyses et de combats entre le secteur public et le secteur privé.

Il est clair que depuis plusieurs années, les camardes fonctionnaires subissent de plein fouet toutes les contre-réformes qui ont conduit à une dégradation de la République Une et indivisible.

En s’attaquant aux effectifs, aux statuts, aux implantations des structures dans les communes et les départements ; le dogme budgétaire l’a emporté et le service rendu aux usagers mais également les conditions de travail et de vie des fonctionnaires se sont considérablement dégradés.

Aujourd’hui, de nouvelles attaques se font jour avec l’augmentation de la CSG, le blocage du point d’indice entrainant des pertes de pouvoir d’achat déjà fortes, puisque perte de 16% depuis 2000.
La journée de carence rétablie, 120 000 postes supprimés entrainant des répercussions désastreuses sur les conditions de travail et sur l’accueil et les services rendus aux usagers.

Mais les fonctionnaires, s’ils se battent sur ces revendications, exigent aussi comme nous, l’abrogation de la loi El Khomri qui est le socle des ordonnances dont nous exigeons le retrait et qui aggravent encore la destruction du code du travail. Ils savent que la loi El Khomri et les ordonnances risquent, à terme, de les toucher particulièrement dans le domaine du regroupement des IRP.

Nos camarades fonctionnaires ont participé à toutes les actions contre la loi El Khomri et contre les ordonnances, que ce soit au cours du rassemblement du 27 juin mais également les 12 et 21 septembre 2017.

Toutes ces raisons ne peuvent que nous conduire à soutenir activement la grève et la manifestation du 10 octobre 2017 avec les camarades du secteur privé, en délégation, qui défileront dans le cortège FO derrière la banderole de l’URIF FO qui suivra le carré de tête de l’UIAFP.

L’URIF FO demande également à toutes ses structures du public et du privé d’être à l’initiative dans les entreprises, dans les écoles, dans les structures territoriales, dans les hôpitaux, dans tous les services publics… d’assemblées générales conduisant à préparer les grèves et la manifestation avant la ratification des ordonnances, le 20 novembre 2017.

La nécessité d’ancrer la grève permettra de ne pas entrer dans les manifestations saute-moutons mais au contraire dans un mouvement de reconduction.

Alors, sans hésitation le 10 octobre 2017 nous serons aux côtés de nos camarades fonctionnaires et des services publics sur des revendications claires que la CGT-FO porte depuis de longs mois.

Nous comptons sur chacun de nos syndicats pour se retrouver ce 10 octobre 2017 à 14H00 – place de la République pour nous rendre place de la Nation en passant par Bastille.


Paris, le 6 octobre 2017

Lire ou télécharger ce communiqué au format PDF

retour au site