1er mai : L'URIF FO appelleà un premier de lutte contre la volonté de casser les acquis sociaux.  Comme le développe la CGT-FO et son secrétaire général ce 1er Mai, journée de solidarité internationale et d’expression des revendications, aura cette année une dimension particulière dans le contexte du second tour des élections présidentielles et des lé


Comme le développe la CGT-FO et son secrétaire général ce 1er Mai, journée de solidarité internationale et d’expression des revendications, aura cette année une dimension particulière dans le contexte du second tour des élections présidentielles et des législatives à venir.
La CGT-FO ne donnera pas plus de consignes de vote au second tour qu’elle ne l’avait fait au 1er tour.
La réunion interrégionale des URIF (CGT – FO – FSU – SOLIDAIRES – FIDL) n’a pas débouchée sur un appel commun des différentes organisations. Elles se sont cependant toutes mises d’accord pour un 1er Mai avec les organisations de jeunesse derrière une banderole commune « 1er Mai journée internationale de luttes des travailleuses et travailleurs – En finir avec les reculs sociaux qui font le terreau de l’extrême droite ». Chacune a convenu que ce 1er Mai unitaire permettrait que chacune des organisations porte ses revendications et positions.
Pour l’URIF FO, la banderole de tête sera : « Résistance sur toutes les revendications – Abrogation des lois scélérates ».
Pour l’URIF FO, ce 1er Mai va nous conduire à réaffirmer nos revendications qui sont claires et qui s’opposent à toutes les velléités connues pendant les années qui viennent de se succéder et que nous risquons encore de vivre au cours des prochaines années et très rapidement d’ailleurs en voulant faire passer par ordonnance pendant les vacances, une loi Travail détruisant totalement le code du travail.
INACCEPTABLE POUR L’URIF FO.
Comme l’est la volonté de voir disparaitre la retraite par répartition, la remise en cause du temps de travail, la disparition de dizaines de milliers d’emplois de fonctionnaires, la destruction des statuts de la fonction publique, des statuts, des conventions collectives, la casse des régimes particuliers.
Ce 1er Mai nous conduira à affirmer clairement que l’URIF FO exige le renforcement des services publics et la renationalisation de ceux déjà privatisés.
Nous devons condamner hier, comme aujourd’hui et demain, ces politiques désastreuses pour l’hôpital, l’école, la sécurité, les transports, l’énergie, les communications etc… pour les personnels et les Français.
Nous sommes les fondateurs de la Sécu et exigeons le retour à la Sécu de 1945.
Nous exigeons le retour à une politique industrielle et à l’arrêt des délocalisations et plans sociaux y compris en nationalisant la construction navale ou la sidérurgie.
Notre attachement à la République une et indivisible et à ces valeurs nous conduit à revendiquer l’existence des 36000 communes et des départements.
Nous exigeons l’augmentation générale des salaires, des retraites, des minima sociaux et un SMIC revalorisé à hauteur de 1800€ brut.
Ces dans ces conditions que nous participerons à la manifestation unitaire qui regroupera FO - la CGT – la FSU – SOLIDAIRES – l’UNEF – la FIDL – l’UNL – l’UNL-SD ce 1er Mai, comme nous avons su le faire pendant de longs mois de lutte contre la loi Travail dont nous demandons toujours l’abrogation.
La manifestation partira à 14H30 de la place de la République en passant par Bastille pour rejoindre la place de la Nation.
Auparavant, à 10H30, comme nous le faisons chaque année, nous nous réunirons au cimetière du Père Lachaise (Mur des Fédérés) où les camarades de la CGT – de la FSU et de SOLIDAIRES nous rejoindront – comme la Libre Pensée qui est présente chaque année – des prises de parole se feront à l’occasion.
Le Secrétaire Général de la CGT-FO, Jean-Claude MAILLY, sera présent, ainsi que des membres du bureau confédéral à cette puissante journée.
L’URIF FO demande à tous ses militants et adhérents de préparer de façon massive ce 1er mai historique.
OUI à une mobilisation puissante et revendicative.

Paris, le 26 avril 2017


D’autres informations plus techniques vous parviendront. D’Ores et déjà, il faut savoir que l’ordre du cortège syndical sera le suivant derrière la banderole commune : CGT – FSU – FO – SOLIDAIRES – Organisations de jeunesse (UNEF – FIDL – UNL – UNL-SD)



Lire ou télécharger cet appel au format PDF

retour au site