Un 1er mai offensif sur les revendications !  Ce 1er Mai, entre les deux tours des élections présidentielles revêt, bien évidemment, une possibilité pour nous de porter nos revendications en précisant aux candidats que nous lutterons encore, comme nous l’avons fait au cours des années passées contre


Ce 1er Mai, entre les deux tours des élections présidentielles revêt, bien évidemment, une possibilité pour nous de porter nos revendications en précisant aux candidats que nous lutterons encore, comme nous l’avons fait au cours des années passées contre le pacte de responsabilité, l’ANI, les lois Macron, Touraine, Rebsamen, NOTRe…. Pendant 5 mois, nous nous sommes opposés à la volonté du gouvernement de casser le code du travail avec la loi Travail qui impose l’inversion de la hiérarchie des normes, entre autres. C’est pourquoi aujourd’hui, nous en revendiquons toujours son abrogation.

Ce 1er Mai 2017 est aussi celui de la solidarité des travailleurs dans toutes les parties du monde, qui nous conduit à affirmer que ce n’est pas seulement une fois tous les 5 ans que nous devons lutter contre toutes les formes de xénophobie, de racisme, d’antisémitisme et d’homophobie.
Ce n’est pas une fois tous les 5 ans qu’il faut s’opposer à tous les actes de violences quels qu’ils soient et aux guerres quelles qu’elles soient.

Ce 1er Mai 2017 sera celui qui va nous conduire à réaffirmer nos revendications qui sont claires et qui s’opposent à toutes les velléités connues pendant les années qui viennent de se succéder et que nous risquons encore de vivre au cours des prochaines années.

 Nous lutterons contre le durcissement de la loi Travail tel qu’il est envisagé en exigeant toujours l’abrogation de cette dernière.

 Nous nous opposerons à toutes volontés de faire disparaitre la retraite par répartition au profit d’une retraite par points, destructrice de la solidarité intergénérationnelle et d’un affaiblissement important du montant de ces dernières.

 Nous n’accepterons pas la remise en cause des dispositifs négociés et signés sur le temps de travail.

 Nous nous engagerons contre la casse de dizaines de milliers d’emplois de fonctionnaires qui détruira tous les principes d’égalité de traitement de la population et la qualité du service rendu.

 Nous lutterons contre la destruction des statuts de fonctionnaires, des régimes spéciaux, des statuts et conventions collectives.

 Nous continuerons à défendre avec force, l’existence et le renforcement des services publics, la renationalisation de ceux déjà privatisés.


 Les conséquences de ces politiques sont désastreuses pour l’hôpital, l’école, la sécurité, les transports, l’énergie, les communications etc. non seulement pour les personnels mais également pour tous les Français.

 Fondateurs de la Sécurité Sociale, nous continuerons à défendre la Sécu de 1945 qui prenait en charge le malade du début de la maladie jusqu’à la guérison.

 Nous exigeons le soutien à la politique industrielle qui doit reprendre en empêchant les délocalisations et plans sociaux à répétition dans des secteurs porteurs comme la construction navale ou la sidérurgie.

 Nous revendiquons immédiatement l’augmentation générale des salaires, des retraites, des minima sociaux et un SMIC réévalué à hauteur de 1800€ brut.

 Nous nous engagerons dans les actions de maintien des 36 000 communes et départements tout en poursuivant notre action de défense de la République une et indivisible et de ses valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité.

Portant son indépendance, la CGT-FO, comme elle le fait pour chaque élection, n’a pas donné de consigne de vote ni au premier ni au second tour.

Avec nos revendications posées, nous représentons les travailleurs quels qu’ils soient et le feront encore au cours de ce 1er Mai, comme nous le faisons tous les jours dans les entreprises.

L’URIF FO considère que tout semble réuni pour un 1er Mai commun avec la CGT aujourd’hui.

L’URIF FO demande à tous ces militants et adhérents de se préparer de façon massive à ce 1er Mai qui revêt une importance particulière.

Un texte commun d’appel sera disponible dès demain après une réunion interrégionale qui aura lieu à 11 heures.

Le 1er mai 2017 à 10H30, des délégations de FO et de la CGT se rendront au Père Lachaise (Mur des Fédérés, avec la Libre Pensée). Les prises de paroles des 3 organisations se dérouleront devant le Mur des Fédérés – l’URIF FO demande également que des délégations de nos syndicats soient présentes au Père Lachaise à 10H30.

La manifestation unitaire avec la CGT partira ce 1er Mai à 14H30 de la place de la République en passant par Bastille pour atteindre la place de la Nation.

Jean-Claude Mailly, ainsi que des membres du bureau confédéral sera présent à ces deux manifestations.

L’URIF FO fait appel à tous pour une mobilisation puissante et revendicative.



Paris, le 25 avril 2017


Lire ou télécharger ce communiqué au format PDF

retour au site