Restauration ferroviaire, Centre Pompidou, les grèves reconduites !  Depuis le 29 mars la restauration ferroviaire est en grève avec ses organisations syndicales pour lutter contre la « main mise » de Newrest Wagons lits et de la SNCF qui pèsent de tout leur poids sur la gestion de la restauration ferroviaire afin d’apport


Depuis le 29 mars la restauration ferroviaire est en grève avec ses organisations syndicales pour lutter contre la « main mise » de Newrest Wagons lits et de la SNCF qui pèsent de tout leur poids sur la gestion de la restauration ferroviaire afin d’apporter de la manne financière aux actionnaires de NewRest.
Pendant ce temps, les conditions de travail se détériorent de jour en jour.
Les personnels de la Restauration Ferroviaire dénoncent un ras de bol général et exigent des engagements fermes et écrits sur leur plate forme revendicative.
L’UD FO 75 soutient leur combat et les revendications posées par 4 organisations syndicales dont FO.
Dans le même temps la grève est reconduite au centre d’Art et de Culture Georges Pompidou où malgré la poursuite de l’action, le gouvernement a décidé de publier le décret combattu par le personnel.
L’UD FO 75 ne partage pas cette conception du « dialogue social ». Comme le personnel l’a indiqué, il n’y a qu’une solution pour sortir du conflit : l’ouverture de véritables négociations conduisant à des garanties pour les salariés.
Si le gouvernement persiste dans cette volonté de ne pas ouvrir de négociations, il portera la responsabilité de la poursuite et du durcissement du conflit.
Dans la restauration ferroviaire comme au Centre Pompidou, l’UD FO 75 soutient les personnels et ses revendications jusqu’à ce qu’ils obtiennent satisfaction.

Paris, le 03 avril 2017


Lire ou télécharger ce communiqué au format PDF

retour au site