Evry - On ne lâche rien !  Ce samedi 18 mars 2017, à l’initiative de 7 organisations syndicales, se tenait un meeting à la Bourse du Travail d’Evry pour fêter le 30ème anniversaire de cette bourse du travail mais également pour s’opposer à la volonté du conseil départemental de « v


Ce samedi 18 mars 2017, à l’initiative de 7 organisations syndicales, se tenait un meeting à la Bourse du Travail d’Evry pour fêter le 30ème anniversaire de cette bourse du travail mais également pour s’opposer à la volonté du conseil départemental de « virer » les organisations syndicales des locaux.

Plusieurs centaines de militants participaient à ce meeting qui les conduisait à entendre l’expression des 7 organisations présentes. Pascal PAVAGEAU, qui représentait Jean-Claude MAILLY pour la CGT-FO, d’une façon très claire, marquait son opposition à la volonté des politiques, quelles que soient leurs étiquettes, de s’attaquer aux organisations syndicales par le biais de la fermeture des bourses du travail, comme ce fut le cas à Châteauroux, à Tours, à Toulouse, à Evreux dernièrement…

S’attaquer aux bourses du travail reconnues d’intérêt public, c’est de même nature que de s’attaquer aux services publics, comme c’est le cas aujourd’hui. Pascal PAVAGEAU concluait en indiquant que la CGT FO s’opposera à toute fermeture de bourse du travail et soutiendra les organisations qui luttent pour leur maintien.

Le Secrétaire Général de l’UD FO de l’Eure a fait part à l’assemblée de la lutte engagée à Evreux en apportant son soutien aux syndicats de l’Essonne engagés dans la même lutte que celle engagée à Evreux. Il faisait part qu’elle porte aujourd’hui ses fruits dans l’Eure.

Plusieurs élus de l’Essonne, dont le Maire d’Evry ont apporté leur soutien aux syndicats en les assurant d’être à leurs côtés pour maintenir la bourse du travail d’Evry.

Il faut constater le fort engagement du Secrétaire Général de l’UD FO de l’Essonne dans ce meeting et dans la lutte engagée depuis des mois. Les militants FO de l’Essonne fortement investis à l’image du bureau de l’UD, ont pu croiser dans ce meeting le Secrétaire Général de l’URIF FO ainsi que de nombreux Secrétaires d’UD FO de l’Ile-de-France et de représentants de Fédérations qui bien évidement apportaient leur soutien et exigeaient, comme les militants de l’Essonne, de rester dans les locaux de la Bourse du Travail.

La détermination est réelle et chacun indique bien qu’on ne lâchera rien !

Paris, le 20 mars 2017


Lire ou télécharger ce communiqué au format PDF

retour au site