Communiqué.  Cherchez l'erreur !


Quelques jours après les gros coups de vent en Normandie et en Picardie qui ont occasionné de grosses coupures pour des dizaines de milliers de foyers, il nous a fallu constater que le rétablissement de l’énergie ne se faisait pas aussi rapidement que lors des tempêtes qui avaient couché le réseau électrique il y a bien des années en arrière.
En Normandie et en Picardie, il a fallu faire appel au secteur privé pour ne rétablir qu’au bout d’une semaine, le temps qu’il avait fallu lorsque tout le réseau électrique en France était par terre.


CHERCHEZ L’ERREUR !


Si vous rencontrez une difficulté sur votre installation électrique, il vous faudra d’abord trouver le bon interlocuteur pour un dépannage et à force de persévérance, vous réussissez à tomber sur une plate forme téléphonique qui s’engagera sur un rendez-vous dans les 8 jours … au mieux.


CHERCHEZ L’ERREUR !


L’engagement est pris de construire une centrale nucléaire de nouvelle génération en Angleterre, dans le même temps politiquement et uniquement politiquement, on décide de la fermeture de Fessenheim, de se séparer des centrales hydrauliques ou bien l’on ouvre les marchés à tout va dans domaines de l’éolien, du photovoltaïque etc …


CHERCHEZ L’ERREUR !


Dans le même temps également, d’ailleurs, on s’inquiète de la pénurie d’électricité que les Français pourraient subir tout simplement parce qu’il fait froid en hiver.


CHERCHEZ L’ERREUR !


Selon nos distingués dirigeant politiques et d’entreprises, le service public existe et heureusement qu’il est là, reconnaissent-ils … lorsqu’il y a des tempêtes, des attentats, des épidémies de grippe, etc.

En dehors de tout cela, c’est l’annonce de la suppression de plus de 5000 emplois à EDF, c’est l’ouverture des lignes SNCF, du bradage du réseau, de la casse des statuts, ce sont des postiers qui devront faire passer le permis de conduire, ce sont des véhicules bleus, les anciens d’EDF qui portent le signe ENEDIS et ceux de GDF ENGIE. Vous avez raison le service public existe toujours, pour vous, les dirigeants politiques et d’entreprises mais plus personne dans la population ne s’en rend compte.

Nous, nous appartenons à la catégorie de ceux qui étions rassurés quand les véhicules portaient des sigles EDF et GDF, quand les agents d’EDF étaient visibles dans les communes et sur les poteaux ou dans les tranchées, quand nous n’avions pas peur de manquer de courant et que nous en fournissions même à toute l’Europe.
Alors au lieu de faire « les beaux » en construisant des centrales nucléaires en Angleterre, assurons plutôt le service public en France avec les effectifs nécessaires, avec nos centrales. En clair, renationalisons nos belles et efficaces entreprises publiques dénationalisées.

Alors, on ne cherchera plus l’erreur, car la suppression de ces 5000 emplois supplémentaires à EDF est un véritable scandale, aucun licenciement n’est acceptable.

Bonjour l’inversion de la courbe du chômage !


CHERCHEZ L’ERREUR !

Paris, le 3 février 2017



Lire ou télécharger ce communiqué au format PDF

retour au site