Loi Travail ! Abrogation !  MEETING RÉGIONAL DES URIF FO – CGT – FSU – SOLIDAIRES et des organisations de jeunesse FIDL – UNEF – UNL
Le lundi 30 janvier 2017
Gymnase Japy
17H30


MEETING RÉGIONAL DES URIF FO – CGT – FSU – SOLIDAIRES et des organisations de jeunesse FIDL – UNEF – UNL

Le lundi 30 janvier 2017
Gymnase Japy
17H30

Les 29 et 30 septembre 2016, le Comité Confédéral de la CGT-FO concluait ses travaux en indiquant : « Construire le rapport de force à même de faire reculer le gouvernement et le Patronat, obtenir en particulier l’abrogation de la loi Travail…. Dans la continuité, le CCN apporte son soutien aux actions décidées par les Unions Départementales et les Fédérations… »

Forte de ce positionnement, l’URIF FO s’est mobilisée pour poursuivre la lutte en considérant qu’un meeting régional était de nature à relancer les actions conduisant à la reprise de la lutte pour l’abrogation de ce texte.

C’est plus que jamais vrai, aujourd’hui. Ultra minoritaire, imposée à coups de 49-3, la loi Travail détruit beaucoup de nos droits collectifs et accroît les inégalités ainsi que la précarité, notamment des jeunes, dans la continuité du pacte budgétaire européen et du « pacte de responsabilité ». L’inversion de la hiérarchie des normes concernant dans un premier temps le temps de travail et la poursuite des travaux de réécritures du code du travail s’inscrivent dans une destruction programmée des conventions collectives de branches par le transfert de pans entiers du droit du travail et de la négociation collective au niveau de l’entreprise anticipant celles des statuts de la fonction publique. La remise en cause du rôle de la branche ; celle de droits individuels acquis ; la remise en cause des majorations des heures supplémentaires ; les facilitations des licenciements ; l’affaiblissement de la médecine du travail sont au cœur de cette loi.

C’est pourquoi, nous avons décidé et proposé ce meeting régional du 30 janvier 2017 au gymnase Japy. Il sera un véritable tremplin permettant de soutenir les luttes en cours et de s’engager, tout en les préparant.

Oui, les hospitaliers de FO et de la CGT ont raison d’appeler à manifester et à faire grève le 7 mars contre la contre-réforme des hôpitaux qui supprime des pans entiers du service public dans le même temps où elle brise les statuts et les conditions de travail. Les hospitaliers ne sont pas dupes et dénoncent avec force le fait que la Ministre annonce que les services d’urgence ne peuvent faire face à la grippe, alors que les contre-réformes conduisent à la fermeture de lits, de services, d’hôpitaux tout en dégradant les conditions de travail pour les personnels hospitaliers.
Ces derniers seront dans l’action le 7 mars 2017, le meeting régional sera un formidable élément de préparation et de soutien à cette action.

Il en sera de même pour les personnels de la sécurité sociale qui ont toute leur place dans le mouvement face à toutes les attaques contre notre sécurité sociale de 1945.

Il en sera de même pour les enseignants qui ne sont pas dupes non plus avec la poursuite de la mise en œuvre des rythmes scolaires, de la réforme des collèges, de la mise en place d’un système de notation, c’est le statut de fonctionnaire d’état qui est visé. La loi travail, en fait, est appliquée dans tout le système scolaire comme plus généralement dans les 3 versants de la fonction publique.

Il en est de même à la SNCF, à EDF et GDF, chez les postiers, aux télécoms, et dans quelques autres services publics où la volonté effrénée de privatiser s’attaque aussi aux statuts de ces différents secteurs.

Il n’y a pas de « trêve sociale » pendant la campagne des présidentielles. Il y a la volonté au sein de l’URIF FO, comme au sein de la CGT-FO, d’une façon générale, de faire valoir nos revendications et de porter ce qui s’exprime dans les entreprises par les salariés. Ce n’est pas négligeable et on ferait bien de nous écouter.

Le meeting régional du 30 janvier 2017, organisé par les URIF FO – CGT – FSU et SOLIDAIRES et par les organisations étudiantes et lycéennes FIDL – UNEF et UNL, est la première grande action d’envergure qui permettra de fédérer ce que nous devons continuer à faire avec tous les secteurs, avec tous les salariés pour obtenir l’abrogation de la loi Travail mais également de faire valoir nos revendications.

Le lundi 30 janvier 2017

Nous participerons à la dynamique de ce meeting régional.

Nous serons tous au gymnase Japy (2, rue Japy 75011 PARIS) à 17H30.

Nous dirons tous : « Loi Travail on n’en veut pas ! Abrogation ! »

ON CONTINUE


Paris, le 16 janvier 2017



Lire ou télécharger ce communiqué au format PDF

retour au site