Communiqué.  Evreux : Un combat pour la défense de l'indépendance syndicale !


Nos camarades de l’UD FO de l’Eure ont appelé à une manifestation intersyndicale, le 9 novembre 2016 pour le droit à des locaux permettant une activité syndicale décente alors que la Mairie d’Evreux les « met à la porte » des locaux qu’ils occupaient depuis des années sans proposer le moindre relogement. Un véritable scandale !

L’UD FO 75 a décidé en solidarité à nos camarades de participer à cette manifestation qui a regroupé plusieurs milliers de participants. Une délégation d’une quarantaine de militants de Paris, mais aussi de province et de Fédérations, ont démontré la volonté de s’opposer à de nouvelles attaques contre le mouvement syndical.

Depuis l’engagement de la lutte contre la loi travail, les attaques contre le syndicalisme libre et indépendant viennent de tous les côtés, que ce soit les politiques ou les patrons.

Des militants arrêtés, jugés, condamnés, la remise en cause des locaux, le refus d’attribuer des salles pour tenir des meetings intersyndicaux comme c’est le cas à Paris où la mairie vient de nous faire savoir, un mois après notre demande, que les salles demandées sont prises par d’autres activités.

C’est aujourd’hui une véritable attaque en règle contre les organisations qui s’opposent aux politiques actuelles ou futures.

Jamais nous n’avions connu autant de remise en cause de tout ce qui avait été acquis par les différents combats conduits par la classe ouvrière.

Les méthodes employées sont celles de la répression ! Nos camarades d’Evreux ont eu raison de réagir et de montrer la voie de la poursuite de l’action avec Jean-Claude Mailly et Pascal Pavageau, tous deux présents à cette manifestation intersyndicale.

Pour notre part, nous disons une nouvelle fois à nos camarades de l’UD de l’Eure qui sont si souvent venus dans nos manifestations à Paris, qu’ils peuvent compter sur la solidarité et l’engagement de l’UD FO 75 ainsi que sur une camaraderie sans faille.


Paris, le 14 novembre 2016



Lire ou télécharger ce communiqué au format PDF

retour au site