Chou blanc !!!  Une nouvelle fois les déclarations du premier Ministre ce week-end démontrent bien qu’il ressemble de plus en plus à un ancien premier Ministre de 1995. « Droit dans ses bottes », il affirme que ce n’est pas la CGT qui fait la loi !


Une nouvelle fois les déclarations du premier Ministre ce week-end démontrent bien qu’il ressemble de plus en plus à un ancien premier Ministre de 1995. « Droit dans ses bottes », il affirme que ce n’est pas la CGT qui fait la loi ! Mais alors, pourquoi laisse-t-il le soin à la CFDT, selon les dires de cette dernière, d’être la « mère » du pacte de responsabilité et toujours selon ses dires d’être la corédactrice avec le « patron des patrons » le dénommé Gattaz, du projet de loi qu’on ne peut raisonnablement attribuer à Mme El Khomri ?

S’appuyant sur de telles déclarations, les campagnes de haine contre la CGT, mais également contre FO, se développent. Elles font « chou blanc » puisque chacun peut constater que les assemblées générales se tiennent dans de nombreux secteurs, qu’elles décident de la reconduction de la grève dans le même temps où les Français ont les mêmes analyses que nous sur le projet de loi Valls – Gattaz – Berger et le rejettent massivement.

S’agissant de « faire la loi », nous n’entrons pas dans la catégorie de la CFDT. Notre indépendance nous a toujours conduits à affirmer que nous n’étions pas et ne serions jamais dans le « camp » des colégislateurs. Nous laissons le soin à ceux qui aspirent au pouvoir de le faire.

Il est vrai que dans ce domaine « le travail » accompli par ces derniers les conduit à viser la première place des organisations syndicales aux prochaines élections avec l’aide du gouvernement, des patrons et de certains médias, qui n’hésitent pas à donner « les consignes » pour faire voter ceux qui ne pourront pas faire autrement que d’obéir.
Ça aussi, c’est une drôle conception de la démocratie !

Essayer de minimiser par tous les moyens un mouvement qui s’amplifie, se renforce encore – Les assemblées générales se multiplient, les salariés décident de la reconduction de la grève et cette semaine encore, les cheminots, la RATP et le transport aérien appellent à des mouvements reconductibles dans le même temps où les raffineries poursuivent leurs grèves, ainsi que les centrales nucléaires d’EDF.

L’URIF FO est engagée depuis fin février dans toutes les actions qui se sont déroulées. Depuis le début, elle appelle aux assemblées générales et à la reconduction de la grève. Elle soutient sans réserve tous les appels à la grève qui sont annoncés chaque jour et qui se multiplient.

En fait, le gouvernement fait encore « chou blanc », il n’arrive pas, avec ses associés, à casser la dynamique.

Même les salariés allemands, interviewés par RTL, espèrent que les travailleurs français tiendront bon, car ils estiment pour leur part en avoir déjà trop accepté.

Cette semaine qui s’engage conduit à préparer activement la grève interprofessionnelle et la manifestation nationale du 14 juin 2016.

 Nous soutiendrons la grève reconductible des cheminots qui luttent pour le service public du ferroviaire mais également contre la loi travail.

 Nous soutiendrons les personnels de la RATP qui se mobilisent pour garantir leurs conditions de travail et leur statut mais aussi pour s’opposer à la loi travail.

 Nous soutiendrons les personnels du transport aérien qui se mobilisent sur les mêmes revendications.

 Nous soutiendrons les personnels des raffineries et des centrales nucléaires d’EDF qui ont bien compris que la loi travail donne la possibilité de s’attaquer aux statuts.

 Nous organiserons la votation dans les entreprises qui permettra de faire la démonstration d’un rejet massif.

 D’autres actions, notamment de blocages de sites, sont en préparation.

Tout cela contribue à amplifier la préparation de la grève interprofessionnelle du 14 juin 2016 et notre participation à la manifestation nationale

qui partira de la place d’Italie à 13H00
pour se rendre à l’esplanade des Invalides.

Non, Monsieur le Président; Non, Monsieur le Premier Ministre,
« ÇA NE VA PAS MIEUX » ou encore « ÇA NE SE ESSOUFFLE PAS» !!!


Paris, le 30 mai 2016


Lire ou télécharger ce communiqué au format PDF

retour au site