49-3 ou pas ! On continue !  Les URIF FO – CGT – FSU – SOLIDAIRES, les organisations étudiantes et lycéennes UNEF – FIDL – UNL se sont réunies hier mercredi 11 mai 2016.


L’analyse de la situation nous conduit à une condamnation sans appel de l’utilisation du 49-3 démontrant ainsi le déni de démocratie du gouvernement.

Les choses sont claires, les Français ont raison à 71% de s’opposer à la loi VALLS – GATTAZ – BERGER. Les Français ont raison quand à 75% ils déclarent que nous sommes en pleine lutte de classes, les Français ont raison quand à 81% ils sont contre l’application du 49-3.

Face à la puissance des manifestations et de la reconduction des mouvements de grève, le gouvernement de Villepin avait été contraint de suspendre la loi pourtant votée sur le CPE. Cette dernière ne fut jamais appliquée.

Aujourd’hui, tout est possible, nous devons faire retirer le projet de loi en faisant grève, en manifestant, en réunissant les assemblées générales qui décideront de la reconduction de la grève.

Déjà, le 16 mai 2016, les syndicats FO et CGT des routiers appellent à une grève reconductible. Le 18 mai 2016, les cheminots, mais également d’autres corporations appellent à la grève pour certains, à 48 heures, pour d’autres, reconductibles.
L’interprofessionnelle solidaire et engagée dans ces actions appelle à deux nouveaux temps forts de grèves et de manifestations.

Le 17 mai 2016 où les URIF FO – CGT – FSU – SOLIDAIRES, les organisations étudiantes et lycéennes UNEF – FIDL – UNL appellent à cesser le travail et à manifester de :

La Place de l’Ecole Militaire (à proximité du MEDEF)
Pour se rendre à Sèvres-Babylone (à proximité de Matignon).

Le départ de la manifestation se fera à 14 heures.
Ordre du cortège : UNEF –FIDL – UNL / FO / SOLIDAIRES / FSU / CGT

Le 19 mai 2016, les URIF, les organisations étudiantes et lycéennes appellent à cesser le travail et à manifester de :

La Place de la Nation pour se rendre Place d’Italie
En empruntant le bd Diderot, le Pont d’Austerlitz, le bd de l’Hôpital.

Le départ de la manifestation est prévu à 14 heures.
Ordre du cortège : Jeunes / CGT / FO / SOLIDAIRES / FSU

Ils dégainent le 49-3 – nous répondons comme quantité de Français par la grève et les manifestations représentant la démocratie et la volonté d’expression face à un pouvoir qui n’a jamais autant parlé de dialogue social dans le même temps où, il ne l’a jamais pratiqué. Nous n’excluons rien dans le cadre des actions futures y compris une manifestation nationale pour obtenir le,

RETRAIT DU PROJET DE LOI

Paris, le 12 mai 2016


Lire ou télécharger ce communiqué au format PDF

retour au site