Tract  Préparons la grève interprofessionnelle ! Organisons les assemblées générales !


L’UD FO 75 s’inscrit dans les orientations du CCN des 7 et 8 octobre 2015 qui appelle à préparer la grève interprofessionnelle.
L’UD FO 75 appelle donc à la multiplication des Assemblée Générales pour présenter nos revendications, nos positions et nos valeurs.

L’INDEPENDANCE SYNDICALE

Nous réaffirmons notre attachement indéfectible à la Charte d’Amiens. L’indépendance syndicale vis-à-vis de toute structure ou influence extérieures est le gage de la défense des droits et intérêts matériels et moraux des travailleurs.

L’action commune avec les organisations syndicales n’est pas une fin en soi mais si nécessaire un moyen permettant d’accroitre le rapport de force face au patronat et aux pouvoirs publics pour faire aboutir les revendications.
L’unité d’action sur des revendications claires doit constituer un espoir et une force pour les travailleurs.

L’UD FO 75 rejette toute forme de syndicalisme rassemblé ou d’intersyndicale permanente qui conduisent à « l’encadrement » des travailleurs à porter atteinte à la démocratie et à faire disparaître le pluralisme syndical.
Les lois sur la représentativité depuis 2008 issues de la position communes CGT-CFDT-MEDEF-CGPME portent atteinte à la liberté syndicale et de négociation.

Nous en exigeons le retrait.

L’UD FO 75 condamne l’instauration des négociations et accords locaux dans la fonction publique de l’Etat qui conduisent à l’éclatement des garanties nationales et l’inversion de la hiérarchie des normes qui dans le secteur privé pourraient s’appliquer avec la mise en œuvre du rapport Combrexelle.

RETRAIT DU PACTE DE RESPONSABILITE

Ce pacte financé par 50 milliards de réduction des dépenses publiques et sociales remet en cause les services publics, les rémunérations, la protection sociale et détruit massivement l’emploi. Le pacte de responsabilité et le pacte d’austérité ne font qu’un.

Au contraire l’UD FO 75 considère que l’augmentation des salaires, des pensions, des retraites, la défense de l’emploi, des services publics et de la sécurité sociale de 1945 sont les solutions pour les travailleurs.

PAS TOUCHE AU CODE DU TRAVAIL

L’UD FO 75 est contre la substitution de l’accord d’entreprise dérogatoire au Code du Travail aux conventions collectives et aux accords de branche.
L’UD FO 75 condamne l’ANI du 11/01/2003 et demande l’abrogation de la loi du 14/06/2013 qui en découle.

L’UD FO 75 exige du gouvernement qu’il ne retienne aucune des recommandations du rapport Combrexelle lequel dynamite l’ensemble des normes régissant les relations sociales au seul profit du MEDEF.

ABROGATION DE LA LOI MACRON

L’UD FO 75 se prononce pour le repos dominical et le respect de la vie privée des salariés. Elle appelle à la poursuite des luttes contre le travail du dimanche, des jours fériés, du travail de nuit et de soirée.
Elle s’oppose à la remise en cause des conseils de prud’hommes.

L’UD FO 75 s’oppose à l’instauration des « zones touristiques internationales » qui vise à instaurer travail du dimanche, de nuit et de soirée.

Avec son syndicat du commerce elle condamne la remise en cause de la protection de la santé et de la sécurité des travailleurs.

Elle s’oppose aux transferts des lignes SNCF au profit des sociétés d’autocars.

DEFENDRE LE STATUT, DEFENDRE LE SERVICE PUBLIC, DEFENDRE LA REPUBLIQUE

L’UD FO 75 dénonce le recours de plus en plus important aux contrats dits de « droit privé » dans la fonction publique.
L’UD FO 75 dénonce les mutations et restructurations entrainant les suppressions de postes. Concours et postes statutaires pour le service public. De même elle condamne toutes les formes de précarité et exige un plan de titularisation.

Conception républicaine du service public et statut général sont les seuls garants de l’égal accès de tous aux droits et biens essentiels.
L’UD FO 75 condamne la modernisation de l’action publique prolongeant la RGPP, la réforme de l’administration territoriale de l’Etat, la loi du 21 juillet 2009 (hôpital patients santé territoires) et à la loi Touraine.
Nous rappelons également notre opposition à la loi dite de modernisation de l’action publique territoriale et de la loi NOTRe.

Elle s’oppose à la création des maisons de services publics et se prononce contre le démantèlement et la privatisation des services publics.
L’UD FO 75 soutient sans équivoques la Fédération FO de la SNCF qui s’oppose à la loi « portant réforme ferroviaire » qui détruit l’entreprise nationale et le statut des cheminots.

L’UD FO 75 dénonce le projet HIDALGO de modifier les statuts de a ville de Paris qui entraîne des répercussions considérables pour les Parisiens et pour les statuts des agents.

RETRAIT DU PARCOURS PROFESSIONNEL CARRIERES ET REMUNERATIONS (PPCR)

L’UD FO 75 s’oppose, comme la Fédération des Fonctionnaires à une fusion des statuts des 3 versants de la Fonction Publique. Elle s’insurge contre la décision du 1er ministre de mettre en place ce texte malgré l’opposition des 3 syndicats majoritaires CGT/FO et Solidaires.
DEFENDRE LA PROTECTION SOCIALE COLLECTIVE, DEFENDRE LA REPUBLIQUE SOCIALE

L’UD FO 75 réaffirme son attachement aux rôles, aux fondements et au financement de la Sécurité Sociale sur la base du salaire différé. Nécessité de clarifier les rôles et responsabilités entre l’Etat et Sécurité Sociale, l’Etat devant préalablement payer ses dettes ainsi que le patronat.
En matière de réforme du financement, l’UD FO 75 désapprouve tout projet qui aurait pour finalité une déconnection avec le salaire différé.
L’UD FO 75 rappelle que seule l’augmentation des salaires et la fin des exonérations de cotisations sociales permettront le maintien et l’amélioration de toutes les prestations sociales.
2 oppositions :
A toute nouvelle proposition d’exonération,
A la généralisation du tiers payant inscrite dans la loi Touraine
Une dénonciation totale du « pacte de responsabilité » dans le fonctionnement de la Sécurité Sociale.

DES DENONCIATIONS

De l’obligation faite aux entreprises de proposer à leurs salariés une complémentaire santé ouvrant la porte à un nouveau régime obligatoire contre la sécurité sociale.
De la loi de financement qui poursuit et intensifie la politique de déremboursement des soins, actes médicaux…

SE FELICITE du maintien de l’existence de la CRAMIF en Ile de France.
L’UD FO 75 réaffirme son attachement aux régimes de retraites complémentaires par répartition AGIRC ARCO. Elle se félicite de la position de la CGT FO qui n’a pas signé l’accord proposé qui remet en cause à terme les deux régimes.

DEFENSE DE LA LAICITE, DEFENSE DE L’ECOLE

L’UD FO 75 appelle au respect de la loi de 1905 de séparation des églises et de l’Etat. L’UD FO 75 se prononce en particulier pour l’arrêt des subventions municipales aux écoles privées.
L’UD FO 75 se prononce contre la loi de refondation de l’Ecole, pour l’abrogation de la réforme du collège et des rythmes scolaires, contre la régionalisation de la formation professionnelle.
Contre les campus des métiers sous l’égide de la région qui substituent l’alternance en entreprise à l’enseignement professionnel initial des lycées professionnels et technologiques de l’Éducation Nationale et qui éclatent les diplômes nationaux.
L’UD FO 75 se prononce contre l’expérimentation à Paris du « statut de stagiaire » en entreprises qui remet en cause le statut d’apprentis et le statut des professeurs.
L’UD FO 75 se prononce contre le dispositif des rythmes scolaires parisiens qui permet à des associations de bénéficier de subventions à hauteur de 8 millions d’euros pour exercer des activités concurrentes à l’instruction.
L’UD FO 75 exige aussi l’abrogation des lois PECRESSE et FIORASO de privatisation des universités.

DEFENSE DE L’ACCES AUX SOINS ET DE L’HOPITAL PUBLIC

L’UD FO 75 soutient dès le début des actions les personnels de l’APHP, qui ont su par la grève faire reculer Martin Hirsch dans son objectif de réorganiser le travail des personnels.
L’UD FO 75 exige, dans le même temps l’abrogation de la loi HPST et de la loi TOURAINE. La mise en place des agences régionales de santé régionalise les régimes d’assurance maladie et prive les salariés du droit de gestion de leur sAlaire différé.
L’UD FO s’oppose également au plan stratégique de l’APHP qui menace plusieurs hôpitaux parisiens et entraine la fermeture de services entiers.

HANDICAP

L’UD FO 75 réaffirme son attachement à l’obligation d’accessibilité des travailleurs handicapés. Elle s’oppose aux ordonnances de 2014 qui prévoient que l’accessibilité soit repoussée à 3-6 et 9 ans.
Elle exige l’application par les employeurs de l’obligation d’emploi de 6% de travailleurs handicapés.
Elle dénonce et condamne la loi Mathias.

CONCLUSION
L’UD FO 75 appelle l’ensemble de ses syndicats à reproduire très largement la résolution générale issue du XIe Congrès de l’UD FO 75 tenu les 14 et 15/10/2015 au gymnase Japy à Paris.
La distribution massive de cette résolution générale à TOUS LES SALARIES sera suivie de la tenue d’Assemblée Générales qui permettront de préparer – LA GREVE GENERALE INTERPRO.


Paris, le 12 novembre 2015



Lire ou télécharger ce tract au format PDF

retour au site