Communiqué URIF.  Solidarité professionnelle


Production hydraulique d’EDF
Le 4 novembre, les agents de la production hydraulique manifestaient, à l’appel des Fédérations FO et CGT contre la privatisation de ce secteur. 622 barrages et 435 usines sont menacés par cette loi de juillet 2015. La commission européenne s’est immédiatement engouffrée dans la brèche. Elle met en demeure le gouvernement français, qui ne résistera pas beaucoup, d’ouvrir les concessions au privé. Autrement dit, il est très clair que commission et gouvernement veulent confier, clés en mains, ce qui appartient aux Français depuis la nationalisation.
Les agents de l’hydraulique ont eu raison de faire grève et de manifester le 4 novembre 2015 comme les 18 000 agents d’EDF avaient raison de faire grève et de manifester, en janvier dernier, contre la loi de transition énergétique.
Ces actions s’inscrivent dans la lutte contre le démantèlement du secteur énergétique nationalisé français et contre la casse du statut du personnel.
L’URIF FO était dans l’action avec les électriciens en janvier dernier. Elle les soutient aujourd’hui dans la lutte qui se poursuit.

AIR FRANCE
La Direction d’Air France menace toujours, avec le soutien du gouvernement, de supprimer 2 900 postes. Les procédures disciplinaires sont toujours en cours et les organisations syndicales – sans la CFDT et la CGC – ont raison d’affirmer qu’il n’y aura pas de négociations tant que les procédures ne seront pas retirées. Pour les OS – sauf la CFDT et la CGC – l’avenir d’Air France et des emplois nécessite qu’une nouvelle action se mène le 19 novembre 2015.
Comme nous avons été à leurs côtés, le 22 octobre 2015, l’URIF FO sera de nouveau dans la rue ce 19 novembre.

A LA DÉFENSE
Un projet du gouvernement s’attaquant au régime de retraites en cassant le corps des ouvriers d’État est en cours – les Fédérations FO et CGT s’opposent à ce coup de force qui pourrait intervenir et se préparent à une initiative commune.
La CFDT n’a pas répondu à la volonté de réunir une interfédérale.
L’URIF FO, qui est engagée comme sa Confédération dans la lutte contre la casse des services publics et des statuts et contre la casse des statuts des fonctions publiques, soutiendra toutes les actions engagées par les Fédérations FO et CGT.



REFORME DES COLLÈGES
Quatorze syndicats refusent toujours la mise en place de la réforme des collèges, dont bien évidemment la FNEC-FP-FO, la CFDT bien sûr ne fait pas partie des 14.
Les 14 syndicats proposent de multiplier les « assemblées générales, les heures d’informations pour débattre de l’action incluant la grève ».
Pour l’URIF FO, cela s’engage dans le processus que le Comité Confédéral de la CGT a décidé d’amplifier. C’est pourquoi nous soutenons avec force les questions que se posent et portent les enseignants qui disent « que cela pose la question des moyens d’aboutir, de prendre position pour préparer la grève pour gagner, la grève jusqu’au retrait de la réforme du collège. Cette discussion dans les assemblées générales est au cœur de l’actualité. C’est une réalité pour l’ensemble des travailleurs aujourd’hui. C’est pourquoi, il faut réunir les assemblées générales partout pour préparer la grève interprofessionnelle pour bloquer le pays.



DERNIÈRE MINUTE


GREVE A L’AFP
Le PDG de l’AFP a dénoncé à la mi-juillet l’ensemble des accords régissant les conditions de travail de tous les salariés de l’entreprise sans consultation du CHSCT.
Le CHSCT, réuni depuis, a rendu, à l’unanimité de ses membres un avis négatif en demandant au PDG de revenir sur sa décision.
Celui-ci maintient ses positions, son véritable objectif étant de respecter ce qui a été fixé par le gouvernement dans le contrat d’objectifs et de moyens.
En réalité, nous assistons à l’AFP à tout ce qui existe à AIR FRANCE, au Conseil Général des Alpes Maritimes, à l’AP/HP etc…etc… Faire travailler plus les salariés tout en les payant moins.
Les syndicats et particulièrement FO ont appelé à la grève. L’UD FO 75 les soutient et s’impliquera à ces côtés.
L’UD FO 75 est en total accord avec le syndicat FO de l’AP/HP qui indique : « Il faut le dire clairement, le personnel n’est en rien responsable de la situation financière de l’Agence. Au contraire, puisque grâce à son travail, à son implication, parfois dans les conditions très difficiles, les résultats commerciaux restent bons. Et pourtant, c’est à lui et à lui seul qu’on voudrait présenter la note. »

Paris, le 12 novembre 2015



Lire ou télécharger ce communiqué au format PDF

retour au site