Communiqué.  Jusqu'au bout !


L’URIF FO, qui avait négocié avec l’URIF CGT, l’URIF FSU et l’URIF SOLIDAIRES un texte d’appel qui s’appuyait sur la poursuite de la grève et de la manifestation du 9 avril 2015 condamnant le pacte de responsabilité, la loi Macron, les lois Rebsamen, Touraine, NOTRe et le rapport Combrexelle concernant le code du travail mais également la volonté de casser le statut des fonctionnaires, a participé à la manifestation du 8 octobre 2015 entre la place de la République et la place de la Nation.

25 000 manifestants qui, une nouvelle fois, ont scandé leur volonté du retrait de ces contre-réformes et attaques contre la protection sociale, les services publics, les statuts, les conventions collectives et le code du travail…

25 000 manifestants qui revendiquaient pour l’augmentation des salaires, des retraites et des minima sociaux.

25 000 manifestants qui s’opposaient aux plans sociaux et à la destruction des emplois.

Place de la Nation, la manifestation rejoignait les personnels de l’ONF (Office National des Forêts) qui manifestaient à l’appel de FO, de la CGT, de la CGC et de SOLIDAIRES pour dénoncer le contrat État – ONF pour la période 2016-2020 qui porte en germe la transformation de l’Établissement public en entreprise privée avec de graves conséquences sur les forêts domaniales, les personnels, la formation etc…

Dès à présent, l’URIF FO, se mobilise, comme elle le fait d’ailleurs depuis plusieurs années et fait sienne les positions adoptées par le Comité Confédéral National des 7 et 8 octobre 2015.

« Le retrait du pacte de responsabilité et l’arrêt des politiques d’austérité, la défense de la fonction publique et de son statut, la lutte contre les dérèglementations en cours et l’inversion de la hiérarchie des normes, la sauvegarde de la protection sociale, du paritarisme, du Code du Travail et des conventions collectives ainsi que l’augmentation générale des salaires nécessitent un combat social et républicain couplé d’une réaction interprofessionnelle.

Construire le rapport de force à même de faire reculer le gouvernement et le patronat et faire aboutir les revendications de FO est indispensable. Dans ce cadre, après le 9 avril 2015, le CCN mandate la Commission Exécutive confédérale et le Bureau confédéral pour mener une large campagne d’information auprès de tous les salariés afin de les mobiliser avec toutes les structures de FO et pouvoir prendre toutes les initiatives nécessaires pour construire le rapport de force par la grève interprofessionnelle. »


Paris, le 9 octobre 2015



Lire ce communiqué au format PDF

retour au site