Communique.  Jusqu'où iront-ils ?


Pas un jour sans que les mauvaises nouvelles tombent ! Au cours des derniers jours ça tombe comme à Gravelotte. A peine la Commission Européenne annonçait que la France avait jusqu’en 2017 pour « entrer dans les clous des 3% » que cette même commission demandait « un effort » de 4 milliards d’euros d’économies supplémentaires en 2015.
Bien patron ! Répondait immédiatement le gouvernement français en précisant que les économies sur l’hôpital devaient être considérables annonçant au passage la suppression de 22 000 emplois.
Ce n’est pas simplement la grippe qui va faire des morts supplémentaires ! Ils ont déjà oublié que l’on peut mourir dans un couloir des urgences parce que l’on fermait des services et que les personnels n’étaient pas en nombre suffisant.
Comme si cela ne suffisait pas, le Président de la République remet sur « le tapis » ce que le patronat rêvait de faire : le contrat unique qui faisait disparaître au passage les CDI entrainant plus de précarité puisque le patronat pourra licencier plus facilement. C’est ce qu’ils appellent la relance de l’économie par la flexibilité.
Le duo des marionnettistes est en œuvre puisque c’est au tour du Président du MEDEF d’annoncer que dans le cadre des retraites complémentaires il faudrait que les salariés aillent au delà de 62 ans pour ne pas perdre entre 20 et 40% de pouvoir d’achat des retraites complémentaires.
Quel scandale ! Ceux qui indiquaient que nous n’étions pas en Grèce doivent se rendre compte pourquoi nous sommes autant solidaires du peuple grec.
Décidément OUI nous avons raison d’appeler à la grève interprofessionnelle et à une manifestation à Paris le 09 avril 2015.
Plus l’appel à la grève sera suivi, plus la manifestation sera puissante plus nous les ferons reculer !



Lire et télécharger ce communiqué au format PDF

retour au site